Notre histoire

25 ans du Lobby européen des Femmes

Les débuts

L’origine du Lobby européen des femmes date de Novembre 1987, lors d’une conférence tenue à Londres. Lors de cette conférence, 120 femmes, membres de 85 organisations et représentant 50 millions de membres individuel-les se sont réunies, et ont adopté deux résolutions. La première appelait à « la création d’une structure d’influence, ouverte à toutes les organisations féminines intéressées, à exercer des pressions sur les institutions européennes et nationales pour assurer une meilleure défense et la représentation des intérêts des femmes ». Dans une seconde résolution les déléguées ont demandé à la Commission européenne au début de 1988 de « prêter son appui à l’organisation d’une réunion en vue de la mise en œuvre d’une telle structure ».

La fondation du Lobby européen des femmes

En 1990, la Commission européenne a apporté son soutien à la création du Lobby européen des femmes, avec un Secrétariat basé à Bruxelles ou se trouvent les principales institutions de l’Union européenne. Les membres fondatrices du LEF étaient les coordinations nationales de la Belgique, du Danemark, de la France, de l’Allemagne, de la Grèce, de l’Irlande, de l’Italie, du Luxembourg, du Portugal, de l’Espagne, des Pays Bas et du Royaume Uni, ainsi que 17 organisations européennes de femmes.

Nécessité de la création d’un Lobby européen des femmes

Le Lobby européen des femmes a été créé en réaction à une prise de conscience croissante de la nécessité de défendre les intérêts des femmes sur le plan européen pour les raisons suivantes :

  • L’étendue des activités de l’Union européenne étant en constant développement, ces activités affectent des domaines ayant un impact direct sur la vie des femmes au quotidien, en particulier depuis la création du marché intérieur.
  • Il était devenu urgent pour les femmes et leurs organisations de participer aux programmes établis par l’Union, et d’être familiarisées avec la législation européenne les affectant.
  • La création d’une telle organisation correspond également à la nature particulière du processus de prise de décision au niveau européen qui permet la création de nombreuses organisations. Le Lobby européen des femmes a également été fondé pour représenter toute une série de groupes et catégories de femmes au sein de la société civile (incluant des secteurs économiques variés ainsi que des syndicats, des groupes professionnels et sociaux).
  • Ces organisations répondaient à un besoin réel de la part des institutions européennes. Contrairement aux idées reçues, le nombre de fonctionnaires européen-ne-s est assez faible en comparaison avec les institutions nationales. Ces institutions font donc appel à des expert-e-s au cours de leur travail, en raison notamment de la nécessité de prendre en compte la diversité des populations et des législations des Etats membres.
  • Etant donné que les responsables politiques au sein des institutions européennes ne sont pas directement élu-es par les citoyen-nes (à l’exception du Parlement européen), la création d’une organisation telle que le LEF répond aussi au besoin de combler le déficit démocratique entre les institutions européennes et les citoyen-nes européen-nes.

La création du LEF était donc liée à la création d’une nouvelle forme d’espace public au niveau européen et avec une nouvelle forme d’interaction entre les citoyen-ne-s et les responsables politiques. Les activités du LEF répondent à deux types de besoins :

  • Faire du lobbying au niveau européen et fournir des informations aux responsables politiques afin de s’assurer que les droits des femmes et leurs besoins ainsi qu’une perspective de genre soient pris en compte lors de l’élaboration des politiques et législations.
  • Promouvoir la participation des organisations de femmes au niveau de l’UE et leur fournir les informations nécessaires à une telle participation.

Le rôle du LEF est double en tant que relais entre les organisations de femmes et les institutions. Le LEF facilite le dialogue et les échanges entre les citoyen-nes et les responsables politiques européen-nes. Grâce au statut consultatif dont il jouit auprès du Conseil économique et social des Nations-Unies et du Conseil de l’Europe, le LEF joue aussi un rôle stratégique au niveau international.

Get Involved