Les principes abolitionistes du LEF

Valeurs et principes

La prostitution des femmes et des filles constitue une violation fondamentale des droits humains des femmes et une forme grave de violence masculine envers les femmes. La tolérance de l’UE et de ses États membres pour le système prostitueur permet l’utilisation et le contrôle par les hommes du corps et de la sexualité des femmes, et alimente la traite des femmes à des fins d’exploitation sexuelle. La persistance des systèmes prostitueurs dans les pays européens démontre l’échec au niveau européen à atteindre l’égalité entre les sexes et à promouvoir les droits des femmes.

La prostitution est une forme de violence envers les femmes :

- La prostitution n’est pas une question de ‘choix’ – Qu’est-ce qu’un ‘choix libre’ ?
- La prostitution n’est pas une question de sexualité – il n’y a rien de sexuellement spécifique à la prostitution !
- La prostitution est une question de patriarcat : c’est l’ultime moyen par lequel les hommes contrôlent le corps et la sexualité des femmes, au travers d’un échange d’argent ou un abus de pouvoir du à des relations économiques inégales
- L’inceste, le viol, le viol marital ont été criminalisés grâce aux mouvements de femmes ; le système prostitueur reste l’endroit ultime de la domination masculine, légitimé par une vision déformée de l’égalité dans un échange commercial – un échange d’argent est tout sauf l’expression de l’égalité !
- Refuser la prostitution, c’est établir des normes de dignité humaine pour toutes les femmes et filles dans le monde

Il n’y aura pas de réelle égalité tant qu’il y aura de la prostitution de certaines femmes par certains hommes

Get Involved