EWL press coverage

Danse planétaire contre la violence faite aux femmes le 14 février

Pour la quinzième année consécutive, le 14 février prochain ne sera pas seulement la journée des amoureux : il sera aussi un jour de protestation contre la violence faite aux femmes. Des mouvements féministes et citoyens du monde entier veulent mobiliser un milliard de personnes dans les rues pour une grande danse collective.

Le «jour V» (V-Day, pour vagin) a été lancé en 1998 par la dramaturge Eve Ensler, l’auteur des «Monologues du vagin», comme une initiative visant à récupérer le jour de la Saint-Valentin. Le mouvement, qui a pris chaque année plus d’ampleur, entend marquer le coup de son quinzième anniversaire.

Lors d’une conférence de presse au Parlement européen mardi, en présence d’eurodéputées de tous bords politiques, Eve Ensler a appelé l’Europe à se mobiliser aussi largement que les autres régions du monde. En Asie et en Amérique latine, l’intérêt public sera énorme, a-t-elle dit.

Un premier rendez-vous à Bruxelles

D’ores et déjà, des danses sont programmées dans plusieurs villes européennes, particulièrement en Allemagne. En Belgique, une grande danse sera organisée sur la place de la Monnaie de Bruxelles par le lobby européen des femmes, a indiqué Isabelle Durant (Écolo). Elle appelle les autres villes du pays à suivre l’exemple.

Un milliard de femmes violées ou battue

Selon les promotrices du V-Day, une femme sur trois serait violée ou battue pendant sa vie, soit un milliard de femmes. C’est pour évoquer ce chiffre symbolique qu’elles essaient de faire descendre un milliard de personnes dans les rues le 14 février. Les hommes sont les bienvenus, précisent-elles, en soulignant que la violence faite aux femmes est une question importante pour l’Humanité entière.

Pour apprendre la chorégraphie:

Latest video

Loud and United to end violence against women and girls, European Women’s Lobby Conference, 6 December 2017, Brussels.

Find more videos on our Youtube channel

Facebook Feed

Get Involved