Statements

Nouvelle stratégie de l’UE pour l’égalité : premiers commentaires (septembre 2010)

La Commission européenne a le 21 Septembre 2010 adopté sa nouvelle stratégie quinquennale pour l’égalité entre les femmes et les hommes 2010-2015 qui suit la Feuille de route 2006-2010. Le LEF a accueilli positivement ce nouveau document, mais en même temps attend de voir comment les messages politiques de la stratégie seront transformés en mesures et législations concrètes et contraignantes qui vont au-delà de la Charte des femmes lancé par la Commission en mars de cette année.

La stratégie contient certains nouveaux éléments positifs :

  • Une réunion annuelle de haut niveau pour le dialogue sue l’égalité femmes-hommes entre les principales parties prenantes ; le LEF insiste sur l’importance de la présence des principales organisations de femmes dans ce forum ;
  • L’établissement d’une journée européenne annuelle pour l’égalité des salaires ;
  • De nouvelles mesures en ce qui concerne des domaines particuliers tels que les femmes et la pêche ou l’entrepreneuriat féminin.

Le LEF fait les recommandations suivantes en ce qui concerne la mise en œuvre de la stratégie:

  • Un bon nombre des points dans le document restent vagues et devront être rendues plus concrètes, par exemple les points importants relatifs à l’utilisation des fonds européens pour atteindre certains des objectifs en matière d’égalité femmes-hommes ;
  • Nous regrettons l’accent surtout quantitatif mis dans la section sur les questions économiques sur les taux de croissance et l’emploi, sans assez de mesures suffisantes pour assurer la qualité de l’emploi des femmes et espérons que ceci sera rectifié ;
  • La stratégie devrait conduire à l’adoption de mesures contraignantes pour assurer la parité dans la prise de décision dans les institutions européennes et dans le secteur privé, en particulier compte tenu des déclarations récentes faites par la Commission à cet égard ;
  • En ce qui concerne la violence contre les femmes, la stratégie européenne doit reconnaître toutes les formes de violence, y compris les mutilations génitales et sexuelles. Nous demandons que la commission appréhende très largement la question des violences de manière à donner un signal fort d’une volonté politique de protéger les droits humains des femmes et de supprimer les inégalités de sexe. On espère que la stratégie se concrétisera par des mesures législatives qui ne viseront pas que les mutilations génitales ou sexuelles, mais toutes les formes de violence envers les femmes.
  • Le document ne contient pas de référence à la santé et aux droits sexuels et des femmes et il y a un besoin de plus de cohérence entre les politiques internes et externes de l’UE à cet égard.

Le succès de la stratégie dépendra de sa mise en œuvre. Pour cela, le LEF a souligné l’importance d’une action coordonnée en matière d’égalité entre les femmes et les hommes aux niveaux européen et national et demande des mécanismes de coordination forts, visibles et accompagnés de ressources suffisantes au sein de la Commission européenne. Le LEF compte sur l’engagement des présidences de l’UE pour assurer l’adoption par les États membres d’objectifs ambitieux pour la mise en œuvre de la stratégie au niveau national.

Lire la stratégie complète, et le Communiqué de presse du LEF (en anglais).

Latest video

Loud and United to end violence against women and girls, European Women’s Lobby Conference, 6 December 2017, Brussels.

Find more videos on our Youtube channel

Facebook Feed

Get Involved