EWL News

Résumé des deux jours d’action européenne du LEF pour l’abolition de la prostitution

[Bruxelles, le 30 octobre 2013] Ceci est un résumé en français des actions qui ont eu lieu les 30 septembre et 1ert octobre à Bruxelles, et qui ont déjà été présentées en anglais sur ce site.

Les 30 septembre et 1er octobre derniers, le Lobby européen des femmes a proposé deux jours d’action pour l’abolition de la prostitution en Europe et a invité plus de 70 associations abolitionnistes à participer à plusieurs actions à Bruxelles. Ces deux jours ont permis de relancer le débat sur la prostitution au niveau européen, mais aussi de renforcer le mouvement abolitionniste européen, au travers d’un évènement suédois et de l’engagement d’eurodéputé-e-s pour l’abolition.

Il y a presque un an, le Lobby européen des femmes, le Mouvement du Nid et la Fondation Scelles lançaient l’Appel de Bruxelles, demandant des politiques abolitionnistes dans toute l’Europe, et qui avait été signé par 200 associations de toute l’Europe (27 pays, ainsi que l’Inde, l’Argentine, le Québec, etc.). Ce 30 septembre, une grande partie des signataires de l’Appel de Bruxelles se sont retrouvé-e-s à Bruxelles pour deux jours d’action européenne pour l’abolition de la prostitution.

Le premier évènement était proposé par la représentation permanente de la Suède auprès de l’Union européenne (UE) : la Secrétaire d’Etat à l’égalité femmes-hommes a ouvert la table-ronde « Stopping prostitution and trafficking » en rappelant les valeurs au cœur de la politique suédoise : « Il est honteux et inacceptable que des hommes achètent du sexe ». Si la politique suédoise a montré ses preuves en termes de lutte contre le crime organisé et la traite, elle a avant tout établi un message clair : la prostitution est une forme de violence faite aux femmes et un obstacle à l’égalité femmes-hommes, comme l’a rappelé également l’eurodéputé Mikael Gustafsson. Rachel Moran, survivante et fondatrice du réseau SPACE international (Survivors of Prostitution-Abuse Calling for Enlightenment) a conclu la soirée par son témoignage poignant : « Quand les gens me questionnent sur la violence dans la prostitution, ils sont à côté de la plaque : l’acte lui-même est violence ».

Le mardi 1er octobre, le LEF organisait un séminaire sur la réalité de la prostitution, afin de contribuer aux discussions du Parlement européen sur le rapport « Prostitution, exploitation sexuelle et leur impact sur l’égalité ». Deux policiers ont pu parler de la réalité de leur travail sur leur terrain : Simon Häggström, de la police suédoise, et Helmut Sporer, de la police allemande. La réalité de la prostitution en Allemagne n’a pas manqué de frapper l’audience : « Les clients veulent de la chair fraîche. Aujourd’hui, la prostituée type en Allemagne est une jeune Roumaine de 18-20 ans victime de traite ». Les conséquences de la prostitution sur la vie des femmes ont été mises en évidence par Muriel Salmona, psychiatre et auteur du livre « Le livre noir des violences sexuelles ». Nusha Yonkova, présidente du réseau européen des femmes migrantes, a dénoncé la normalisation de la prostitution, et a demandé des alternatives décentes et positives pour les femmes migrantes en Europe. Enfin, trois survivantes ont partagé leur vécu et leur analyse : « Ce n’est pas du sexe que l’on achète dans la prostitution, c’est de la violence sexuelle. La prostitution est la commercialisation de la violence sexuelle » (Rachel Moran).

A la suite du séminaire, plusieurs eurodéputé-e-s ont exprimé publiquement leur soutien au mouvement abolitionniste, en signant l’Appel de Bruxelles. Elles et ils sont maintenant plus de 50, de tous pays et de tous les partis politiques au sein du Parlement européen, à demander l’abolition d’un système qui va à l’encontre des valeurs fondamentales de l’UE, l’égalité femmes-hommes et le respect de la dignité humaine.
La journée s’est terminée par une réunion de travail des signataires de l’Appel de Bruxelles. Deux jours d’action positifs, qui ont renforcé la solidarité entre associations, et de garder la question de la prostitution à l’ordre du jour politique européen. A suivre !

Pierrette Pape, Coordinatrice de la campagne du LEF « Ensemble pour une Europe libérée de la prostitution », Lobby européen des femmes

Latest video

Loud and United to end violence against women and girls, European Women’s Lobby Conference, 6 December 2017, Brussels.

Find more videos on our Youtube channel

Facebook Feed

Get Involved