EWL News

Pour les associations de femmes, un pas en avant historique vers l’égalité femmes-hommes avec le vote par le Parlement européen de la résolution Honeyball

[Bruxelles, le 26 février] Le Lobby Européen des Femmes (LEF) se félicite chaudement du vote du Parlement européen aujourd’hui qui reconnaît que la prostitution viole la dignité humaine et les droits humains, et est un obstacle à l’égalité entre les femmes et les hommes. La résolution a été adoptée avec une majorité forte (343 pour, 139 contre, 105 abstentions).

Avec les 200 associations qui partout en Europe ont signé l’Appel de Bruxelles « Ensemble pour une Europe libéré de la prostitution », le LEF voit ce développement européen comme le signe que les mentalités évoluent vers des valeurs partagées d’égalité et de dignité.

« Nous félicitons les membres du Parlement Européen pour leur position courageuse contre le système prostitutionnel qui exploite les plus vulnérables, perpétue la domination masculine et alimente la traite des femmes », dit Viviane Teitelbaum, présidente du Lobby Européen des Femmes.

La résolution reconnaît la violence inhérente au système prostitutionnel, en disant que la prostitution est une infraction aux droits fondamentaux des femmes et en contradiction avec la Charte Européenne des droits fondamentaux. « En rejetant la résolution alternative qui soutient l’idée d’une soi-disant prostitution « volontaire » les eurodéputé-e-s ont exprimé clairement leur position que les phénomènes de la prostitution et de la traite des femmes ne peuvent pas être séparés », dit Pierrette Pape, coordonnatrice de la campagne de LEF « Ensemble pour une Europe libérée de la prostitution » et actuellement Coordinatrice par intérim du LEF.

La résolution pointe le modèle nordique comme une approche efficace pour décourager la traite, soutenir et aider des femmes dans la prostitution, et changer les mentalités en termes d’égalité entre les sexes. Le modèle nordique, mis en application en Suède, en Norvège et en Islande, est basé sur les principes fondamentaux de l’égalité entre les femmes et les hommes, de la dignité humaine, de la solidarité et de la justice. La rapporteure du rapport, Mme Mary Honeyball a dit : « Plutôt que la légalisation – qui a été une catastrophe en Hollande et en Allemagne – nous avons besoin d’une approche plus nuancée de la prostitution, qui punit les hommes qui traitent le corps des femmes comme une marchandise, sans criminaliser celles et ceux qui sont piégé-e-s dans l’industrie du sexe.
« La résolution est un pas en avant très important vers l’égalité femmes-hommes, en Europe et au-delà, et est cohérente avec le vote de la résolution de Mme Parvanova demandant une législation européenne pour en finir avec toutes les formes de violences faites aux femmes. Le Parlement Européen envoie un message clair : les sociétés du 21ème siècle doivent être libérées des systèmes prostitutionnels et de la violence envers les femmes. C’est un moment unique pour toutes les femmes toujours dans la prostitution et pour toutes les survivantes qui ont soutenu ce mouvement, et nous voulons rendre hommage à leur courage et leur force », indique Viviane Teitelbaum.

Pour en savoir plus au sujet de l’appel de Bruxelles et de la campagne du LEF :

Latest video

Loud and United to end violence against women and girls, European Women’s Lobby Conference, 6 December 2017, Brussels.

Find more videos on our Youtube channel

Facebook Feed

Get Involved